Victimes du confinement et gagnants de la crise

Gradido fait avncer la paix sociale et une nouvelle prospérité pour tous

Künzelsau, 14.12.2021 - Alors que de plus en plus de personnes luttent pour leur existence et rêvent d'un temps meilleur après Corona, des milliards de bénéfices gigantesques se concentrent dans une poignée d'entreprises, en premier lieu les groupes dits GAFAM, Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. Leur capitalisation boursière a augmenté de manière drastique depuis la crise de Corona et s'élève à plusieurs billions de dollars US. Les géants de la technologie poursuivent un agenda inquiétant : Bill Gates devient le plus grand propriétaire terrien des Etats-Unis, Mark Zuckerberg construit le 'métavers' artificiel et Elon Musk veut aller sur Mars. L'Académie Gradido pour la bionique économique a développé un modèle prometteur pour ouvrir enfin à la famille humaine une voie commune vers la prospérité et la paix mondiales.

Échapper à la psychose de masse

Depuis Corona, les scénarios de fin du monde sont en plein essor. Le désespoir mondial fait espérer aux gens des "sauveurs" autoproclamés qui, avec leurs récits mis en scène, vantent un nouvel "ordre" salvateur. Les bûchers de sorcières du Moyen-Âge et les deux dictatures allemandes sont des exemples d'idéologies inhumaines. Comment pouvons-nous prévenir d'éventuelles psychoses de masse et - libérés des récits omniprésents - rassembler avec le cœur et l'esprit les solutions dont l'humanité a vraiment besoin maintenant ?

La nature vivante comme modèle de réussite

La bionique est la discipline scientifique qui applique les 'inventions géniales de la nature' à d'autres domaines. C'est à elle que nous devons par exemple l'utilisation des oiseaux comme modèles pour la construction d'avions. Depuis plus de vingt ans, les chercheurs de l'Académie Gradido pour la bionique économique étudient les lois du succès de la nature qui, depuis des milliards d'années, génèrent une nouvelle vie en abondance. Si nous respectons les lois de la nature, il devrait y avoir - selon leurs découvertes - un moyen de permettre à tous les êtres humains de bien vivre sur notre belle Terre, et ce en harmonie avec la nature. "Les premiers temps ont été difficiles", se souvient Margret Baier, propriétaire de l'Académie Gradido, "nous avons été confrontés au doute et au rejet. On nous demandait ce que nous avions dans la tête pour vouloir améliorer le monde. Mais face aux 25.000 morts de faim par jour, abandonner n'était pas une option".

L'ancien système contredit les lois de la nature

Les experst en bionique économique ont découvert que le système financier et économique actuel est diamétralement opposé aux lois de la nature et n'est pas du tout adapté à apporter la prospérité et la paix à l'échelle mondiale. "L'humanité souffre d'un système mondial d'argent-dette, dans lequel les avoirs des uns doivent obligatoirement être les dettes des autres. L'endettement mondial lié au système conduit inévitablement à une concurrence meurtrière, à la pauvreté et à la faim, à l'exploitation de l'homme et de la nature et à des guerres cruelles", avertit Bernd Hückstädt, cofondateur de l'Académie Gradido.

Une chance historique pour la famille humaine

"L'effondrement actuel de l'ancien système nous offre une fenêtre d'opportunité historique et donc la chance de faire mieux à l'avenir en créant de nouvelles règles du jeu conformément aux lois de la nature", poursuit Hückstädt. Deux lois naturelles essentielles méritent d'être mentionnées à cet égard. D'une part, la loi de la coopération, de la symbiose réussie. Ainsi, dans une poignée d'humus sain, il y a plus d'êtres vivants qui coopèrent de manière symbiotique qu'il n'y a d'êtres humains dans le monde. En revanche, le récit darwinien du 'manger et être mangé' est beaucoup moins répandu dans la nature. Le cannibalisme, comme dans l'économie, se produit chez les araignées et les limaces. L'autre est la loi du devenir et de disparaître, également appelée 'cycle de la vie'. Du plus petit atome à la plus grande galaxie, tout est soumis à cette loi universelle de la nature. En revanche, le système économique actuel dépend d'une croissance exponentielle permanente. Mais les lois de la nature sont inéluctables. Si nous essayons d'ignorer le caractère temporel, nous assistons à des effondrements douloureux que nous connaissons sous le nom de misère, de guerres et autres catastrophes. Le dernier effondrement mondial a été la Seconde Guerre mondiale.

Un plan pour un monde sain

Sur la base de ces lois naturelles et d'autres, les experts en bionique économique de l'Académie Gradido ont développé un nouveau système monétaire dans lequel l'argent n'est plus créé par des dettes, mais par les personnes et pour les personnes. Pour chaque personne, 3.000 gradidos (GDD) sont créés chaque mois. Gradido signifie Gratitude, Dignité et Donation. Un Gradido correspond à un euro. Les 1.000 premiers GDD sont destinés à un 'revenu de base actif' pour lequel chacun peut apporter ses talents et ses capacités (ce qu'il ou elle aime faire) à la communauté et ainsi développer son potentiel. 1.000 GDD sont versés au budget public et 1.000 autres GDD au Fonds de compensation environnemental (FCE) pour l'assainissemwênt et la protection de la nature. Conformément à la loi naturelle du devenir et du disparaître, l'argent s'amenuise continuellement de 5,6 % au cours d'un mois sous la forme d'un taux d'intérêt négatif. Il en résulte un système autorégulateur qui maintient la quantité d'argent par habitant à un niveau constant. Les impôts et autres taxes ne sont plus nécessaires dans ce système, puisque les fonds correspondants sont créés. Pour la plupart des gens, le caractère temporel du Gradido est moins important que les prélèvements fiscaux dans l'ancien système. Il est possible d'investir de l'argent en accordant des prêts sans intérêt et en récupérant le montant prêté à la date convenue.

Ensemble vers un avenir compatible avec nos petits-enfants

"Gradido profite à tous et ne nuit à personne", se réjouit Margret Baier "car les riches restent prospères tandis que les pauvres accèdent à la prospérité et que, dans le même temps, la nature se régénère". Hückstädt explique cette transformation pacifique par un changement des règles du jeu - l'abandon de l'ancien système à somme nulle, qui fait surtout des perdants, au profit d'un système à somme positive, où tout le monde est gagnant. On peut y parvenir ensemble.
Gradido est un projet de recherche auquel participent déjà plusieurs milliers de personnes, qui apportent constamment de nouvelles connaissances et de nouveaux points de vue. Cette 'Grande Cooperation' encourage les gens et leur donne de la force. Afin de faire avancer la transformation pacifique, l'académie Gradido invite toutes les personnes responsables à participer au projet de transformation commun. "Ne peut perdre que celui qui ne participe pas. Car que dirons-nous un jour à nos enfants lorsqu'ils nous demanderont quelle contribution nous avons apportée ?", résume Hückstädt, "'eh bien, j'ai attendu, on ne peut de toute façon rien faire' - ou 'j'ai fait mon possible pour que nous ayons un bon avenir ensemble'" ?

Pour plus de détails sur le modèle Gradido et la "Grande coopération", voir le site suivant www.gradido.net

À propos de l'Académie Gradido
L'Académie de bionique économique Gradido a mis au point une "monnaie du bien commun" alternative basée sur les modèles de la nature. La nature suit la règle selon laquelle ce n'est que lorsque quelque chose disparaît que quelque chose de nouveau peut émerger, et donc qu'une amélioration (évolution) à long terme est possible. La recette de son succès est le "cycle de la vie". Si notre économie suivait également ce cycle naturel, alors, selon l'évaluation des experts en bionique économique, pratiquement tous les problèmes monétaires du monde pourraient être résolus. Le modèle Gradido est basé sur l'idée que non seulement chaque personne, mais aussi chaque État, reçoit des revenus générés sur la base d'avoirs. Les États peuvent ainsi remplir toutes leurs tâches sans avoir à percevoir d'impôts. La déflation ou l'inflation font partie du passé. L'économie est libérée de la contrainte constante de croître, le danger d'effondrement du système financier est enfin écarté.www.gradido.net)