Comment le modèle Gradido peut-il sauver le journalisme libre ?

Invité : Dr. Uwe Brückner

Notre invité est un journaliste de télévision, un cinéaste et un scientifique des médias. Depuis 2018, il est le porte-parole de la section du journalisme de télévision de l'Académie allemande de télévision, membre fondateur de l'Académie bavaroise de télévision et président du Club international de la presse de Munich.

Brückner a obtenu son doctorat en études des médias de la Filmuniversität Babelsberg Konrad Wolf en 2018 avec une thèse sur la crédibilité des émissions de télévision d'affaires.

Selon une enquête de l'Association allemande des journalistes, environ 50 % des journalistes indépendants enregistrent cette année des pertes si importantes qu'ils ne peuvent plus gagner leur vie. Actuellement, un indépendant sur trois dans la guilde des écrivains ne reçoit aucune mission. Parmi les photojournalistes, un sur deux est sans revenu. La fin de cette évolution n'est pas prévisible dans l'ancien système.

Dans cet épisode, nous parlons de la manière dont Gradido peut améliorer sensiblement la situation des journalistes en tant que "gardiens de la démocratie" et garantir la liberté de la presse. [54:25]

A gauche :

Uwe Brückner bei WikiPedia

Transcription (traduction automatique)

[00:00:00] La neutralité absolue est notre insigne d'honneur professionnel.
[00:00:09] Nous sommes également protégés par la constitution.
[00:00:12] Nous avons aussi le droit d'obtenir des informations parce que nous sommes déjà alliston.
[00:00:22] Bienvenue au podcast de Gradido, le sujet toujours d'actualité,
[00:00:28] le paysage médiatique allemand signe de Corona.
[00:00:34] Notre invité est un journaliste de télévision ; il est cinéaste et spécialiste des médias.
[00:00:40] Meilleur temps 2018 : porte-parole de la section journalisme de télévision de l'Académie allemande de télévision.
[00:00:48] Membre fondateur de l'Académie bavaroise de télévision et président du Club international de la presse de Munich.
[00:00:57] Uwe Brückner a obtenu son doctorat en 2018.
[00:01:02] À l'Université du film Babelsberg, Konrad Wolf au département d'études des médias à dr phil.
[00:01:10] Avec une thèse sur la crédibilité des émissions de télévision commerciales.
[00:01:16] Je souhaite la bienvenue au docteur Uwe Brückner la Mars ce que je vous remercie pour ce tapis rouge d'une part et j'attends avec impatience la discussion.
[00:01:25] Oui, et de mon côté, je souhaite également la bienvenue à l'Académie de Gradido, cher M. Brückner.
[00:01:32] Selon une enquête de l'Association des journalistes allemands, environ 50% écrivent.
[00:01:40] Cette année, les journalistes indépendants ont subi des pertes si importantes qu'ils ne peuvent plus gagner leur vie,
[00:01:48] Quelle est votre évaluation de la situation actuelle de vos collègues, Dr Brückner ?
[00:01:58] La situation est donc dramatique, comme je l'ai déjà dit, je fais la distinction entre les journalistes qui sont indépendants sur la route que nous sommes de plus en plus.
[00:02:10] Et leur activité déjà toute entière va vers des temps difficiles, à une époque où les conférences de presse sont annulées, où la communication en ligne est de plus en plus présente, où de plus en plus d'entreprises ou d'associations se retrouvent seules.
[00:02:25] Les chaînes d'émotion s'y installent ; il faut un régulateur ; un modérateur et des journalistes qui font moins de recherches.
[00:02:34] ce n'est qu'une phase ; l'autre est en cours depuis longtemps ; il y a déjà dix ans, le soi-disant nouveau marché s'est effondré à 20,10 et 1 de plus,
[00:02:45] Le spécialiste berlinois des médias Röper parle d'une vague de concentration des maisons d'édition.
[00:02:54] Poli Monopoly qui signifie que de moins en moins de médias régionaux sont indépendants ; ils se résument à des alliances dans l'industrie de l'édition
[00:03:05] Les rédactions centrales dans les villes sont monnaie courante. Des unités plus petites qui ont peut-être plus de personnel et une proximité particulière avec les gens sur place.
[00:03:14] La concentration est donc visible dans l'édition de journaux.
[00:03:19] est à voir dans la radio dans la diffusion assez dans le rapport de journal donc raser parce que plus de la moitié de tous les temps plein disent déjà alliston la majorité du journalisme en direct travaillent juste pour
[00:03:34] Les éditeurs de journaux qui sont toujours aussi régis par les règles du journal essaient également de prendre pied sur Internet.
[00:03:41] Combien y en a-t-il dans cette région, Docteur Brückner, alors si vous prenez maintenant la méthodologie de Weischenberg, il y a 125 000 personnes qui sont des journalistes à plein temps.
[00:03:54] ou gagner leur valeur ajoutée prédominante leur argent avec le fanatisme il y a alors aussi des modérateurs et des modérateurs il y a des méthodiques internationaux il y a aussi des porte-parole de presse il y a des
[00:04:08] et sur ces 124.000 environ, un peu plus de la moitié travaille dans des maisons de presse écrite.
[00:04:18] Maintenant c'est pour que la vague de licenciements ne soit pas encore statistiquement reflétée car juste le motif de l'aide hivernale de la Corona aide de la promotion aide certains cerfs-volants inévitablement encore retardés.
[00:04:32] Il va y avoir une coupure nette, nous, ici dans le sud de la république, nous le voyons déjà avec véhémence dans les coulisses,
[00:04:40] On travaille sur un autre grand mariage de journaux, qui verra défiler d'un seul coup 80 journalistes et 120 imprimeurs.
[00:04:48] Cela en fait aussi partie, de ce côté de l'actualité, oui, il n'en a plus besoin.
[00:04:53] Nous devons donc faire face à une autre vague statistiquement vérifiable dans le journalisme de presse et nous avons depuis longtemps remarqué dans les médias privés ainsi que dans le secteur de la télévision que le personnel permanent.
[00:05:08] Et peut-être même un peu de ceux du secteur privé.
[00:05:14] Il n'y a rien qui se passe là aussi, donc un freelance sur trois de la guilde des écrivains ne reçoit aucune mission selon nos informations parmi les photojournalistes tous les deux ans.
[00:05:29] Sans revenu, c'est donc la fin de cette triste évolution qui, selon eux, est prévisible.
[00:05:36] Il y a deux tendances qui répondent à l'une : la fin n'est pas prévisible ; elle va s'intensifier car,
[00:05:46] par Corona ont de très nombreux centres de communication,
[00:05:50] et les bureaux de presse et les responsables des relations publiques ont appris et ont été,
[00:05:57] pour fournir aux médias leur propre matériel, non seulement des photos de presse, des communiqués de presse, mais aussi une déclaration vidéo, ce qui est merveilleux à l'heure de l'Internet,
[00:06:10] L'image en mouvement est un petit avantage : l'image en mouvement courte et nette fait maintenant partie du travail des bureaux de presse eux-mêmes.
[00:06:19] Avant, il y avait beaucoup de bons professionnels qui allaient sur place, cherchaient la lumière, recherchaient le meilleur son et faisaient ensuite leur travail classique de reporter reporter, qui n'est plus nécessaire pour cela.
[00:06:35] Le pire, c'est que de nombreux acteurs de l'opinion publique ont créé leurs propres médias.
[00:06:42] Il n'y a pas que l'industrie qui le fait intelligemment Audi TV bmw.tv ; il y a aussi les associations vdk-tv city church fcbayern.tv fcbayern.tv ; le club de sport de Hambourg me surprend beaucoup ; vous savez que nous ne sommes pas un club de sport
[00:06:58] nous voyons un émetteur qui signifie que nous sommes vraiment un média ; nous transportons la chance pour nos sponsors ; un beau public ; un groupe cible,
[00:07:09] un public cible oui avec des émotions,
[00:07:12] Ce sont donc ces tendances qui, d'une part, tirent de l'extérieur cette situation de chômage dans le journalisme.
[00:07:20] Mais il y a aussi des tendances ou des réactions qui touchent les journalistes eux-mêmes.
[00:07:26] Bien sûr, nous le constatons aussi avec nos membres du club international de la presse à Munich, nous sommes environ 1000 membres.
[00:07:34] nous sommes encore un club très jeune ; vous êtes le plus vieux club de presse d'Allemagne et le plus grand oui avec 70 ans le plus vieux et je suis mais le plus jeune de la moyenne d'âge,
[00:07:41] nous ne sommes pas un club de vieux, nous sommes très jeunes car nous avons amené les 300 membres à nous aussi la nouvelle génération déjà alliston en Bavière.
[00:07:49] Nous avons sous notre toit le premier club allemand de blogueurs fondé par des personnes privées,
[00:07:56] qui influencent la formation de l'opinion, qui veulent dire et avoir quelque chose à dire et nous voulons leur enseigner des critères journalistiques.
[00:08:04] de leur déclaration mettent également en évidence les raisons pour lesquelles une telle personne privée ne se comporte pas comme un professionnel ; deux sources également
[00:08:11] Preuve Preuve où l'ai-je entendue car c'est mon opinion ou est-ce que maintenant l'information générale et aussi la séparation bien sûr la séparation de la publicité et des intérêts économiques ou de l'influence alors au moins rendre visible.
[00:08:26] De telles choses ont maintenant été adoptées à l'échelle nationale par les autres clubs de blogueurs ne sont pas les seuls entre-temps.
[00:08:33] Et voici maintenant ce deuxième point qui montre que les journalistes eux-mêmes voient qu'ils.
[00:08:40] Ils doivent apprendre à se visualiser.
[00:08:46] Alors pourquoi pas avec l'épingle à cheveux de l'iPhone et une tête là, vous pouvez déjà aller en direct sur Facebook et ailleurs.
[00:08:54] Pourquoi ne pas enregistrer un son raisonnable avec un micro-cravate en 23 conversations pour l'internet ?
[00:09:01], donc maintenant ils apprennent à regarder, écouter et enregistrer au lieu d'écrire et d'autre part ils remarquent aussi les DPI,
[00:09:09] a toujours un besoin croissant de journalistes qui apportent déjà un certain nombre de compétences,
[00:09:16] mais alors plus les choses que le bien commun exige et son lecteur s'intéresse aux choses pertinentes qui déterminent également toutes nos vies mais qui ensuite tourne
[00:09:26] autour de la nourriture et des bénéfices des produits ou de l'expérience afin que ceux-ci soient ensuite d'autres maîtres que vous non non non plus de recherche critique mais proviennent d'une entreprise oui,
[00:09:39] presque exclusivement des messages positifs ; tout est question d'image.
[00:09:43] Donc oui, bien sûr, la critique a maintenant été découverte, il y a des entreprises qui font des recherches avec leurs clients, qui écoutent ce que le client veut et ce qu'il ne veut pas, et c'est ainsi que fonctionne l'agriculture raisonnée.
[00:09:57] Puis il va aussi répondre à des questions qu'ils sont pris important afin que les développements de produits et d'emmener les clients avec eux il n'y a plus au moins pas dans la perception du public,
[00:10:07] et là aussi, on élève des critiques, mais au fond, ces critiques sont aussi finement sélectionnées,
[00:10:12] comprennent que l'État aide de nombreux journalistes.
[00:10:18] Oui, ils n'ont pas du tout les réserves financières, c'est ce qu'ils pensent.
[00:10:26] Ils n'utilisent pas de fonds publics, on le remarque dans les lettres que les membres du club de presse nous écrivent.
[00:10:36] Là, nous avons des aperçus assez choquants de la situation, il y a aussi l'organisation de secours ici en Bavière.
[00:10:43] il y a en plus la pleine charge, il y a aussi les quelques associations à but non lucratif qui sont en route, comme le club de presse lui-même, nous vivons des événements, donc notre club aussi
[00:10:54] montre maintenant sa force par la loyauté et l'implication lorsqu'il s'agit de lancer une collecte de fonds
[00:11:01] Nos membres ont clairement fait savoir à quel point le Club de la Presse est important pour eux et à quel point cette voix neutre est importante pour eux, cette plateforme où nous réfléchissons entre nous.
[00:11:13] Oui, Bernd.
[00:11:17] Que peut faire l'économie naturelle de la vie ; que peut faire Gradido pour le bien du paysage médiatique.
[00:11:28] Oui, bien sûr, nous nous demandions comment cela pourrait se faire.
[00:11:37] pandémie de virus,
[00:11:39] si seulement vous étiez déjà là, alors avec toutes ces fermetures et ainsi de suite, comme je l'aurais fait maintenant en premier, nous pourrions aller dans le futur, ils auraient pu l'attraper.
[00:11:51] Les problèmes de l'Aldi donc ce que vous abordez maintenant a aussi le Docteur Brückner que juste oui une grande partie des journalistes.
[00:12:00] Leur tâche est de faire quelque chose pour le bien commun.
[00:12:05] D'être contrarié pour qu'ils ne puissent tout simplement pas faire leur travail ou s'ils le font, je pense que c'est génial.
[00:12:14] s'ils vont bloquer longtemps et s'engager de différentes manières, puis, espérons-le, des informations bien préparées sur le plan journalistique,
[00:12:25] puis le mettre également à la disposition du grand public,
[00:12:28] mais quand j'entends 125 000 journalistes, alors je dis bien 125 000 blog.
[00:12:38] Si vous ne pouvez pas vraiment les regarder ou s'ils doivent être très spéciaux, cela signifie aussi que vous devez toujours chercher votre créneau, etc,
[00:12:48] mais la question de savoir si le créneau qui existait alors dans l'ancien système, les journalistes, pouvait à peu près le combler, est à mon avis une toute autre question,
[00:12:55] et si vous venez du modèle Gradido, il y a oui, la création d'argent est ici.
[00:13:02] La performance pour le bien commun génère de la nouvelle monnaie et un modèle économique ou un système économique avec sa propre monnaie signifie que chacun a le droit.
[00:13:16] Contribuer à la communauté avec ses dons, donc avec une liste comme celle-ci, il est très clair quels sont les dons.
Ce droit à la contribution est lié à ce que nous appelons un revenu de base actif qui signifie que vous contribuez à la communauté par ce que vous décidez de faire,
[00:13:40] vous obtenez votre revenu de base actif et cela présente plusieurs avantages,
[00:13:45] le premier père est clair, donc les gens sont d'abord pris en charge, donc s'ils travaillent dans leur profession, maintenant tous les journalistes peuvent pratiquement continuer leur bon travail, il est important que je sois ralentie pour qu'ils le fassent,
[00:13:58] Une chose est que si vous avez une profession, c'est aussi une vocation, ce qui signifie que vous voulez faire cela et d'autre part,
[00:14:07] c'est en même temps un gagne-pain, donc vous avez aussi besoin d'argent pour vivre et exactement ces deux choses sont déjà liées au revenu de base actif et maintenant il y a un troisième facteur très important.
[00:14:21] De sorte que même dans ces situations d'urgence que nous devons traverser en ce moment dans le monde entier,
[00:14:29] il s'agit d'être incité à faire de son mieux, donc ça veut dire,
[00:14:35] si j'aime faire quelque chose et que j'ai le droit de l'apporter dans la communauté et que je le fais de plus en plus souvent, alors je m'améliore de plus en plus, c'est ce qui se passe maintenant.
[00:14:43] quelqu'un qui est autorisé à faire son travail de toute façon fait parfois dans un journaliste qui est autorisé à faire son travail il devient de mieux en mieux normalement parce qu'il vient juste,
[00:14:55] à faire son travail et à acquérir de l'expérience, etc.
[00:15:00] Et c'est ce qui peut être garanti par un revenu de base actif en rapport avec cette idée de participation inconditionnelle,
[00:15:09] alors ce n'est pas une mauvaise chose s'il s'agit maintenant de blâmer les blogueurs, je le dis maintenant avec désinvolture et tout d'abord pour une zone régionale qui bloque où
[00:15:19] selon l'économie conventionnelle, peut-être qu'aucun fond financier ne serait là
[00:15:25] du point de vue du revenu de base actif, il est certain qu'un tel revenu de base actif pourrait survivre, quelle que soit la durée de la crise actuelle.
[00:15:35] Dr Brückner in serait un revenu de base actif également bénéfique pour les journalistes pour les créateurs de médias, pouvez-vous imaginer cela.
[00:15:48] Bien sûr, la chasse à l'histoire du oui est également stimulée par le statut approprié, sous forme d'honoraires ou de salaire.
[00:15:58] Kleist qui travaille pour des postes de direction, il est demandé bien au-delà des 8 heures de travail.
[00:16:06] Avec elle, les gens financent leur maison, leur famille ou leurs vacances, c'est toujours le cas.
[00:16:12] Je vois un grand besoin, un besoin vraiment important dans la région.
[00:16:17] J'ai commencé à faire de la télévision sur RTL très tôt, lorsque RTLplus a démarré, c'est-à-dire dans les années 80.
[00:16:23] Maman et moi avons fait cela pendant dix ans et j'ai aussi été sur la route dans toutes sortes de pays.
[00:16:28] Mais en gros plan, ils ont d'autres besoins, ils ont d'autres choses à signaler, ils ont des recherches très fines à faire.
[00:16:35] Je sais que certaines croûtes se sont formées, comme à Bonn dans le passé ou à Berlin, mais il y a déjà peu de choses à trouver ; tout doit être dans les quotidiens.
[00:16:45] Il a peut-être un reporter pour la moitié du district qui prend aussi les photos et c'est tout.
[00:16:52] Mais ce qui est réellement joué là où la corruption s'installe.
Avec ces associations à but spécifique ou avec Diakonie et paritätischen, c'est malheureusement maintenant aussi pièce par pièce ou avec les églises d'Altbayern, nous sommes très bien connectés avec une organisation ecclésiastique très importante.
[00:17:08] Mais toutes ces machinations silencieuses qui se déroulent en secret, à l'abri des regards du public.
[00:17:15] Ils ont besoin d'un éclairage plus précis ou au début, ils ne font que poser des questions, parce qu'il n'est pas nécessaire d'avoir étudié cela.
[00:17:27] Si le médiateur et la source d'information journalistique ou modératrice n'est pas encore là, il faudrait que le bien commun Shona agisse avec une clarté astucieuse doit aussi être dit.
[00:17:41] La neutralité absolue est notre insigne d'honneur professionnel, nous sommes également protégés par la constitution.
[00:17:50] Nous avons aussi le droit d'obtenir des informations parce que nous sommes déjà alliston appris alliston qui s'identifient et qui s'engagent à le faire,
[00:18:01] qui ont besoin de choses poules et d'urgence dans la zone locale pour le bien commun pour le bloc de la municipalité ou le comté ou un citoyen ou une initiative municipale d'une initiative Gradido localement ou dans la région.
[00:18:15] Et les citoyens qui ont une opinion à exprimer peuvent le faire, mais alors en tant que commentateurs, mais en tant que chercheurs et journalistes classiques, il faudrait aussi y faire une petite académie Gradido sur place, je me suis donné peut-être des séminaires sur les journaux scolaires
[00:18:31] alors il faut que les petits sachent maintenant où sont les Zerfass sur ce à quoi ils doivent faire attention dans une telle démocratie,
[00:18:38] et le voyage se poursuit Bernd, il s'agit d'une base solide de vie et de travail à long terme.
[00:18:45] Absolument, donc ce que j'ai vraiment aimé encore une fois ou ce que vous venez de dire Docteur Brückner m'intéresse beaucoup,
Nous sommes toujours à la recherche de possibilités ou les gens me demandent comment je peux contribuer à la communauté et ainsi de suite et ils disent que les journalistes sont nécessaires pour la région,
[00:19:09], il y a aussi la question de savoir qui va payer dans l'ancien système, car il s'agit alors de groupes d'intérêts plus petits et,
[00:19:18] cela peut se faire de manière permanente grâce à cette offre de participation inconditionnelle, par exemple les journalistes de la région peuvent également travailler pour la première fois et seront payés pour cela.
[00:19:29] Gradido fonctionne d'ailleurs complètement sans taxes c'est-à-dire si les moyens contre maintenant ici échangent Gradido alias 1000 € dans le mois quasi sur la main,
[00:19:39] sans avoir à payer d'impôts, d'assurance maladie et autres, alors c'est déjà une super base,
[00:19:47] et vous pouvez continuer sans avoir à prouver Esgrus.
[00:19:52] Oui, je prends les commandes pour qu'une fois que la base est là, nous puissions aussi travailler en free-lance,
[00:19:59] si c'est le premier, alors la commande suivante n'est pas si difficile à obtenir parce qu'alors vous êtes présent, on vous voit là et quelqu'un arrive en veste, mais vous avez fait du bon travail, vous pouvez peut-être le faire pour moi.
[00:20:12] Et il y a juste ça,
[00:20:15] revenu de base sous la forme d'un revenu de base actif qui promeut, défie et aide les personnes dans leur profession ou dans ce qu'elles aiment faire à atteindre réellement un très haut niveau,
[00:20:28] une super base qui crée ensuite également un revenu permanent pour une profession permanente.
[00:20:38] Puis-je soutenir les seniors actifs ici dans le sud ?
[00:20:42] sont engagés dans le journalisme pour le bien commun ; il y a un nombre incroyable de journalistes ici ; vous ne pouvez pas simplement laisser tomber le stylo, alors vous devez le faire - ce n'est pas possible.
[00:20:51] et dans le ,
[00:20:52] mettent les choses en lumière et sont également ensuite abordés ou fournit des informations des moments où vous êtes familier lorsque vous êtes connu parce que vous
[00:21:04] elle était une journaliste à but non lucratif sur la route que vous remarquez que vous voyez alors.
[00:21:10] Et ils ont des blogs avec nous à Michi en direct maintenant dans le district de Pfaffenhofen.
[00:21:15] nature et un lieu local de celui-ci de sorte que les grands seniors actifs sont maintenant parfois seulement payés si vous avez un mandat certains vont alors réellement comme
[00:21:26] comme les délais des interim managers, oui, mais la plupart le font sans argent.
[00:21:33] Aider, c'est beaucoup.
[00:21:39] De Uwe Brückner aussi le mot panier tirant Bernd.
[00:21:46] Y aurait-il une corruption dans le système Gradido à tous encore dans tous les domaines aussi.
[00:21:55] Dans le secteur des médias, nous traitons de la corruption : ce qui changerait ou ce qui rendrait la corruption plus difficile à répandre.
[00:22:08] Il y aura donc bien sûr des intérêts qui s'exprimeront en termes de corruption, de lobbying ou autre.
[00:22:19] Maintenant, c'est juste que le moment où nous sommes indépendants et libres, c'est là que nous ne sommes pas dépendants.
[00:22:29] De même, la corruption ou toute autre forme de crime ne s'installera pas comme ça,
[00:22:36] Je suis prévu de toute façon, alors il faut y ajouter une énergie criminelle, que ce soit la corruption ou d'autres choses criminelles
[00:22:45] pour me motiver à faire quelque chose maintenant, donc les corrompus ne sont pas nécessairement mauvais, mais ils peuvent suivre une certaine logique,
[00:22:55] partie du système oui il y a bien sûr aussi moins de pauvreté dans les circonstances avec Gradido et la pauvreté conduit aussi très souvent à.
[00:23:04] Nous avons donc commencé le Gradido comme un moyen d'assurer la prospérité et la paix dans le monde, en harmonie avec la nature, ce qui signifie qu'il existe.
[00:23:16] Quand Gradido sera ensuite introduit dans le monde entier.
[00:23:19] Le modèle Gradido selon la théorie en tout cas plus de pauvreté du tout pour que tous les gens atteignent un état de santé raisonnable,
[00:23:28] la prospérité et bien sûr avec cela, vous ne pouvez plus forcer les gens à faire des choses qu'ils pourraient faire autrement quand ils sont dans le besoin.
[00:23:39] Je ne l'ai pas fait si je pouvais faire un commentaire à ce sujet.
[00:23:42] Je vois une première étape : un modèle de salami Je ne pense pas que vous puissiez le système financier.
[00:23:52] Que vous puissiez changer le système politique en vous pouvez changer la culture de la façon dont nous nous traitons les uns les autres,
Malgré ces terribles développements de Corona et malgré cet amplificateur climatique, oui, il y a une pression incroyable sur les acteurs politiques et sur les citoyens qui doivent décider quelque part, je ne pense pas que cela se fasse du jour au lendemain et non sans une résistance considérable.
[00:24:17] Même si dans une démocratie profondément cultivée et des républiques citoyennes.
[00:24:25] C'est en gros là que je pense qu'il faut maintenant trouver un test ; martwe dirait presque une région test.
[00:24:34] Même là, il n'y aurait pas à 100% je veux dire un paysage financier gradido,
[00:24:40] qui sera probablement aussi nécessaire pour aller dans une deuxième direction alternativement ainsi que les monnaies régionales qu'il y a déjà dans le Hallertauer ou le Chiemgauer.
[00:24:51] Il y a des régions qui sont soudainement ouvertes pour cela, je vais juste mentionner Fribourg.
[00:24:56] Dans le sud de la république, il y a une région éclairée dont les citoyens ont pris de nombreuses petites initiatives il y a déjà longtemps sur le Gradido, en pensant que oui, essayez seulement le véhicule et il pourrait très bien s'adapter.
[00:25:11] Ou Pfaffenhofen an der Ilm, si vous voulez, là où je vis, qui est une société moderne incroyablement éclairée avec des activités de citoyens,
[00:25:21] il a bien sûr besoin d'un accompagnement d'observation critique journalistique.
[00:25:28] Parce que je pense qu'avec la gauche, 234 clans ou groupes Internet se jetteraient dessus et écriraient Gedenk gradido sur leurs drapeaux et le hüttenthaler Gradido est parfait pour ça.
[00:25:43] Groupe X groupe droit Je veux parler maintenant pour vous de couleurs ou de vieux temps donc.
[00:25:49] Il y a aussi le danger que vous perdiez la respectabilité parce que nous, Gradido, avons été pris et vantés par d'autres Jésus sur tout le monde.
[00:25:57] Mais c'est une tâche passionnante pour les journalistes de voir ou aussi d'accompagner où se passe maintenant le chemin à suivre des idées comme Gradido,
[00:26:09] ou c'était une partie J'aime aussi la participation inconditionnelle qui pourra nous virer sur la prairie en jachère ; beaucoup de gens ne savent plus ce qu'est la communauté ; ils restent assis chez eux et se tournent les pouces.
[00:26:24] On peut y être actif, comme le centre d'éducation pour adultes ici, l'académie Gradido, c'est-à-dire que là où il existe déjà, on peut s'y amarrer et faire embarquer beaucoup de monde,
[00:26:33] et vous verrez alors qu'un nombre probablement croissant d'équipes de projets communautaires sous le Gradido promu et aussi nous quelque part rémunéré alors se développera.
[00:26:44] Le journaliste doit alors vraiment mettre la main sur le cœur de l'établissement
[00:26:48] vos sources habituelles où il va Pressesprecher Pressestellen factions il est demandé tout d'abord si vous y fois ce que vous me demandez là sérieusement afin que ce soit oui le premier que l'on rende ridicule,
[00:27:03] La deuxième chose est de garder le silence sur ce sujet, et les journalistes sont particulièrement importants à ce stade,
[00:27:09] exactement Bernd, donc je pense que c'est certainement une excellente impulsion, nous avons déjà pensé à de tels projets pilotes plusieurs fois et je pense que c'est formidable que le Dr Brückner ait maintenant ramené cela dans la conversation,
[00:27:23] conversation parce que je pense que le temps passe et que les gens cherchent de plus en plus de solutions.
[00:27:33] Dans le passé, les journalistes disaient aussi qu'au moins nous, les journalistes, disions que seules les mauvaises nouvelles sont des bonnes nouvelles.
[00:27:41] En attendant, nous avons tellement de mauvaises nouvelles que je pense que je peux maintenant aussi renverser ce paradigme, c'est-à-dire que les journalistes mettent aussi l'accent sur le..,
[00:27:52] peuvent apporter de nouvelles perspectives et bien sûr garder leur neutralité, donc par exemple faire quelque chose comme ça comme projet pilote ou je suis heureux de le faire,
[00:28:05] différents projets pilotes dont on peut dire qu'une ville expérimente le modèle Gradido et l'autre un
[00:28:12] monnaie régionale, bien qu'ils ne soient pas si éloignés les uns des autres, il y a donc beaucoup de points communs dans le regard sur le type d'expériences qu'ils ont,
[00:28:21] alors à ce moment-là voit exactement pire que ce qu'il court au moment où il peut venir simplement plus je veux dire que nous sommes encore relativement bien comme,
[00:28:31] Je pense qu'elle a également dit plus tôt, eh bien, pour le moment il y a encore cette vague, il faudra un certain temps avant qu'elle nous frappe vraiment parce qu'il y a encore du soutien et puis il y a l'insolvabilité.
[00:28:42] L'obligation de déclarer l'insolvabilité a été reportée, mais elle va être très difficile pour nous maintenant.
[00:28:52] Que le désir d'une solution devient de plus en plus grand et je pense que nous avons maintenant une super fenêtre temporelle pour faire quelque chose comme du Gradido ou d'autres choses,
[00:29:02] Je pense donc que tout modèle économique basé sur la nature ne doit pas nécessairement s'appeler Gradido, mais en fin de compte, c'est aussi comme ça en physique.
[00:29:12] Une chose ne fonctionne que si elle est conforme aux lois de la nature.
Cela signifie aussi qu'un nouvel argent et un nouveau système économique ne peuvent fonctionner que s'ils sont fabriqués selon la nature ; l'ancien argent du système des Dodgers a été simplement poussé d'en haut et a donc constamment ces problèmes mais ce désir de solution,
[00:29:32] Les gens en ont tout simplement assez des exemples et des nouvelles négatives,
[00:29:37] Écoutez, j'ai lu récemment que selon une étude en Autriche,
[00:29:42] il y a quelques mois, 50% de la population était encore à peu près confiant dans l'avenir,
[00:29:49] et maintenant, autrement, seulement un peu plus de 20%, alors ils disent que l'humeur s'enfonce de plus en plus et plus c'est important et là, je vois vraiment une tâche des journalistes,
[00:29:59] d'apporter une nouvelle solution, afin de ne pas se contenter de faire abstraction de ce qui n'est pas bon ou de le calculer, mais de garder un œil sur les solutions possibles.
[00:30:12] Et puis, regardez s'il y a une possibilité sous la forme, disons, d'un test en laboratoire dans le cadre d'un projet pilote.
[00:30:20] pour essayer quelque chose comme ça, je voudrais l'accompagner scientifiquement,
[00:30:27] et voir ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas encore, ce qui pourrait être amélioré.
[00:30:35] Je pense donc que c'est une excellente perspective.
[00:30:39] Donc, bien sûr, il y a eu des économistes très renommés comme je vais appeler le père et le fils Binswanger en Suisse pendant un certain temps.
[00:30:49] Père décédé il y a environ.
[00:30:52] Entre autres choses, la question du sens de l'ancien argent ou l'inverse, il a besoin de cette contrainte inconditionnelle de la croissance économique, la critique de la croissance.
[00:31:02] Ces sauces ne poussent pas à l'infini ; les ressources sont limitées, donc selon la bionique, la croissance est aussi un équilibre car là où quelque chose pousse, l'eau n'est pas là, ailleurs,
[00:31:13] cela peut également s'appliquer à l'argent Binswanger est incroyablement loin dans la comparaison scientifique dans le ventre dans l'analyse de ce qui existe déjà.
[00:31:22] Irmi Seidl, professeur, est dans la même veine. Ce sont d'incroyables pionniers intègres qui entrent et sortent de la politique établie et se font entendre.
[00:31:35] J'avais,
[00:31:36] C'était en janvier, je crois, cette année, un congrès fédéral de l'ÖDP, réunion modérée sur le thème de la croissance économique ?
[00:31:46] Et il y a une porte ouverte depuis les quelques orateurs étaient avec l'ÖDP ce qui n'était que presque le catalyseur oui seulement la plate-forme là j'avais déjà une liste à la fois regardé dans les couloirs,
[00:31:57] il y avait quelque chose au fond qui brillait là je ne peux que dire là et il faudrait aussi Gradido
Le discours d'Edmond n'était pas une question de politique ou de ce que nous appellerions aujourd'hui de la politique de parti si elle était simplement multipliée par 1 à 8.
[00:32:21] Je pense que c'est un grand élan.
[00:32:25] Ce qui me vient à l'esprit maintenant, c'est peut-être parce qu'elle a dit à côté de oui à la croissance à long terme, je peux y aller ou quelque chose comme ça.
[00:32:35] Sur ce sujet, nous avons fait des recherches très approfondies pour voir que la nature ne cesse de croître,
[00:32:41] et donc je pense qu'en ce moment cette post-croissance pensait peut-être,
[00:32:46] n'est pas encore assez profond, donc bien sûr nous voyons clairement ce que cela signifie, mais ce que la nature nous montre est en fait une croissance permanente.
[00:32:57] En rapport avec la fugacité permanente, un cycle de devenir et de mort, et c'est ce qui est formidable dans la nature,
[00:33:07] Quelque chose de nouveau peut émerger constamment, de sorte que chaque printemps, nous savons comment la nature parle ou qu'en été, l'automne, il y a des fruits.
[00:33:16] Et de sorte que la terre entière maintenant pas avant la nature bruyante fruits maintenant de plus en plus phantasya là suffoquent dans les pommes bruyantes poires et porcs et je sais tout.
[00:33:25] Nous avons la fugacité et ce cycle du devenir et de la mort que nous connaissons aussi comme le cycle proverbial de la vie.
[00:33:35] C'est en fait le mot magique ici, donc cycle de vie, cycle de devenir et de disparaître,
[00:33:41] après cela, je viens aussi de me reconstruire pour que nous ayons une création constante qui ne fonctionnerait jamais, donc si toujours, il n'y avait que l'argent par mois pour les affaires
[00:33:49] alors il doit être éphémère à nouveau à ce moment-là ; pas planifier ; il nous diviserait juste par la fugacité involontaire juste à ce moment-là parce que la fugacité est une loi naturelle qui est finalement aussi.
[00:34:01] Ce qui manque le plus dans la théorie économique jusqu'à présent, c'est l'autre facette de la croissance, à savoir la fugacité.
[00:34:10] Et je ne dirais pas que nous nous éloignons de la croissance dans le sens où nous ne disons pas qu'on ne peut plus grandir ou quelque chose comme ça.
[00:34:19] mais de trouver des moyens intelligents de croître et en même temps d'intégrer la pourriture dans la pourriture, car alors elle sera aussi ronde,
[00:34:28] et tout se passera bien, que ce soit le moteur ou que ce soit les femmes qui connaissent le Kadi, qui connaissent leurs cycles, qui sont alors beaucoup plus connectées.
[00:34:41] Oui, dans les cultures orientales, le cycle est aussi beaucoup plus ancré dans la culture, car il est plus facile de penser à aller dans une direction qu'il n'est cyclique.
[00:34:54] Cela nous donne la possibilité de nous renouveler constamment et en même temps de réchauffer la nature parce qu'elle est naturelle.
[00:35:04] Il existe également une économie circulaire à d'autres égards, de sorte que ce principe du berceau au berceau, par exemple, va également dans cette direction.
[00:35:14] Voici plus d'informations sur ce cycle également transféré au système monétaire.
Plus nous nous rapprochons du fait que la prospérité pour tous est possible et que nous restons en harmonie avec la nature.
[00:35:28] Donc, juste pour comprendre à Gradido.
[00:35:32] Est-ce que dans l'année, pour ainsi dire, l'argent est réduit ou perd de sa valeur de 50%.
[00:35:43] Le droit tel quel ne perd pas la valeur du droit tel qu'il est diminué.
[00:35:49] C'est relativement facile à faire avec une monnaie électronique ; elle est juste débitée en arrière-plan aujourd'hui, de la même manière que par un taux d'intérêt négatif, tout simplement.
[00:35:58] Avec l'argent liquide, cela devient un peu plus complexe ; nous avons une solution pour cela aussi.
[00:36:03] C'est-à-dire qu'un gardino garde la valeur d'un Gradido ; il est également important que ce soit oui le,
[00:36:09] sinon les prix devraient changer constamment si l'argent perdait de sa valeur,
[00:36:14] ou lorsqu'il perd de la valeur, les prix doivent être ajustés. Gradido conserve sa valeur,
[00:36:21] mais le montant diminue de 50% par an revient en même temps par la création mensuelle pour que tout le monde puisse l'utiliser de l'enfant à la
[00:36:34] personne adulte a mordu à l'hameçon sous la forme d'un revenu de base actif d'une participation inconditionnelle.
[00:36:41] Et en même temps il y a toujours la deuxième et la troisième création d'argent donc dans le même montant pour chaque pays ou pour le budget public cette création d'argent.
[00:36:50] Et pour l'équilibre et l'environnement, qui est également important dans le monde d'aujourd'hui.
[00:36:58] Dans le domaine du changement climatique, la protection de l'environnement, etc,
[00:37:06] Dans le bon sens du terme, nous avons besoin d'immenses ressources économiques ; la terre ne peut se guérir qu'elle-même ; nous ne pouvons donc pas guérir la terre, mais nous pouvons faire notre part.
[00:37:18] et pour l'économie, cela signifie que nous en avons une,
[00:37:22], lorsqu'il est mis en œuvre à l'échelle mondiale, à hauteur de tous les budgets nationaux du monde réunis dans le cadre de la plus grande campagne environnementale jamais conçue.
[00:37:32] Je dis que je suis déjà un peu sûr que le plus grand danger est de mettre de côté les grandes structures qui ont des intérêts.
[00:37:44] Ce petit navire scintillant Gradido au joli nom dont on se souvient bien et aux pensées de raison plausibles.
[00:37:53] qui est très humain, il est immédiatement compréhensible et avec les arguments qui chaque jour viennent de nouveaux arguments pour un tel modèle oui.
[00:38:03] Ce Gradido est détourné.
[00:38:06] C'est le plus grand danger ; il doit être possible de trouver des mécanismes de protection ; je dis qu'un patronage serait quelqu'un comme Theo Waigel,
[00:38:17] OK, c'est dans la cure père de la CSU mais une personne avec un grand horizon Alois Glück.
[00:38:25] CSU dans la Bavière la plus profonde, un des phares de la césure mais incroyablement ouvert parce que même les élus du peuple cherchent des choses que l'on peut comprendre et aussi expliquer rapidement et si on n'a pas besoin de l'inventer d'abord et qu'il y a déjà quelque chose.
[00:38:41] Mais ce n'est là qu'une des facettes de la création d'un phare par les partisans, car il faut bien sûr qu'il y ait des phares dans l'économie.
[00:38:49] Bien sûr, elle a besoin de phares dans le domaine de l'aide publique : le Barbara Stamm ; d'accord, elle a été présidente du parlement de l'État de Bavière, mais elle dirige l'Aktion Lebenshilfe.
[00:38:57] Un nombre incroyable de personnes dans le système politique recherchent une telle solution et siègent toujours aux conseils d'administration de Caritas et d'autres organisations similaires au sein du VdK s'il s'agit de coopératives.
[00:39:10] Donc la recherche des phares qui obtiennent ceci est oui absolument complexe, il faut dire aussi et le directeur rapide et le lecteur pressé dit Gradido c'est aussi encore un peu de bitcoin.
La portée de la reconnaissance est la meilleure et j'ai appris, au niveau local ou régional, à propos des phares sur les gens, ce qui est fondamentalement comparable à la campagne électorale du peuple qui ne va pas si loin dans ses propres programmes.
[00:39:37] Märzheuser elle sait que personne d'autre qu'elle n'a à faire à la crédibilité des protagonistes des gens exactement
[00:39:46] À ce stade, je souhaite que cette idée infecte très rapidement les bons phares qui classifient aussi et voir que vous pouvez presque faire vôtre David.
[00:39:57] Revenons aux médias. Le docteur Brückner est très fort.
[00:40:05] Le pouvoir des médias en ce moment dans la crise de la corona vous donne parfois l'impression.
[00:40:13] Les médias sont le premier pouvoir de l'État.
[00:40:16] Oui, les médias sont toujours la source d'information la plus rapide et la meilleure au moment où il s'agit d'une crise et que tout le monde est touché.
[00:40:27] Je ne veux pas faire de comparaison avec les récepteurs des gens Nessim s'il te plaît jamais je n'ai pas dit ça.
[00:40:33] Mais c'est important maintenant aussi le quotidien est important la radio des médias électroniques bien sûr, ils ne changent pas le mot annonce dans une telle station de musique.
[00:40:43] Il faut voir où sont les horaires de diffusion et où sont les formats, où je ne fais pas que du cabaret, donc pas seulement des critiques sous forme de parenthèses, mais où je peux trouver huit journalistes qui disent clairement pourquoi une mesure est trop myope, ou pourquoi une mesure est trop myope,
[00:40:59], même avec une couverture quotidienne de Corona, perçoit également les réactions des citoyens et cela se produit maintenant avec un certain nombre d'entre eux.
[00:41:06] La première fois que les premiers mois de la Corona nous avons l'action du gouvernement, il y avait oui chaque jour une nouvelle situation.
[00:41:12] Jusqu'à ce que nous ayons établi tout cela, il a fallu deux mois et maintenant la réaction arrive.
[00:41:17] et elles sont diverses et il y a des propositions et il y a aussi des échanges caritatifs ; ce qu'il faut retenir, c'est aussi la force et la télévision contrôlée par les citoyens.
[00:41:30] Je suis un enfant de la télévision privée qui doit l'être, nous ne sommes donc plus obligés légalement par le public d'informer si on le faisait, mais nous sommes la télévision citoyenne oui
[00:41:40] Je n'étais pas encore financé par les recettes ou les taxes de GEZ ; la comparaison orange est donc nécessaire,
[00:41:47] d'informer rapidement et judicieusement est plus grande que jamais.
[00:41:51] Je vois aussi qu'en plus des médias établis, des diffuseurs, des stations privées et des stations régionales, il y a une quantité incroyable de blocages journalistiques,
00:42:02] il y a aussi maintenant de nouvelles startups : de jeunes journalistes proposent chaque jour leurs articles à vendre pour un petit prix à n'importe quel média ; ce genre de vente directe artisanale est devenue très importante sur les plateformes trois, quatre ou cinq ans plus tôt
[00:42:17] et aussi déjà une liste de marchandises est maintenant quasi pour le courant d'argent petit et professionnel quasi dans les ventes directes contournant est dit la laiterie.
[00:42:26] Ainsi, le producteur laitier peut maintenant apporter sa finevare aussi directement à la baisse de sorte que de tels modèles il ya dans l'économie certains modèles de succès sont les étoiles manquent un tel modèle de succès
[00:42:37] les agriculteurs qu'ils ont eux-mêmes construits leur laiterie ont frappé comme une bombe et les consommateurs sont enthousiastes et même un peu plus
[00:42:44] et donc genre de notre maison déjà tous voir ou la plate-forme nous lisons ou voyons beaucoup.
[00:42:51] Et c'est là que nous avons les journalistes locaux ; les chaînes de télévision locales et régionales veulent se développer au-delà de nous en termes d'utilisation.
[00:42:59] Même l'année dernière, nous avions 20% de part de marché à 18h.
[00:43:04] Tout ce qui passe à la télé à 18 heures, nous l'avons capté 20%. Je vais prendre des risques et dire que nous avons un peu moins de 30 ans,
[00:43:14] avec le bel avantage que les stations régionales, ici au moins en Bavière mais aussi ailleurs, répètent leurs informations dix fois 20 fois jusqu'à l'heure à partir d'une pénétration de toute première qualité,
[00:43:26] et c'est quelque chose qu'on ne peut pas faire en ligne, donc beaucoup de quotidiens comptent aussi sur cette proximité avec les stations régionales.
[00:43:32] et aussi sur la confiance en ce facteur.
[00:43:37] Mais heureusement, la télévision classique a toujours ce bonus de vieille chaîne, tant les télévisions régionales existent depuis 30 ans.
[00:43:46] Les gens là-bas comme moi sont de vieilles mains ; les téléspectateurs me connaissent parce qu'ils regardent la télévision locale depuis 30 35 ans et c'est cette confiance qui est l'authenticité,
[00:43:57] est également exigé de nous parce que nous sommes transparents par nature ; tout citoyen local peut nous contrôler immédiatement.
[00:44:04] La télévision locale parce qu'au pire ou au mieux, les lecteurs connaissent les citoyens bien mieux que nous plus tard, parce qu'ils y vivent, parce qu'ils sont voisins, parce qu'ils sont assis à la table des habitués.
[00:44:15] Il y a donc l'opportunité et aussi la responsabilité qui incombent aux médias régionaux locaux, qui leur sont maintenant demandées et qui leur sont appropriées.
[00:44:25] C'est énorme qu'ils se développent en ce moment dans cette crise.
[00:44:28] Ainsi, notre pensée à Gradido avec les phares régionaux mais aussi ceux qui sont là
[00:44:36] deviennent de plus en plus fortes dans la zone régionale ; oui, il y a en fait une différence frappante entre les diffuseurs privés et publics dans leur
[00:44:47] en matière de pondération.
[00:44:51] Je dis non et je le prouve par de nombreuses expériences : j'étais à Moscou dans les autres pays d'Europe de l'Est, à Bruxelles à Strasbourg où se passe ce qui suit
[00:45:04] il y a une décision pertinente et ensuite vous avez le club des correspondants.
[00:45:11] Ce sont tous des radiodiffuseurs publics privés, il y a Deutschlandfunk, Deutsche Welle, Sat1, il y a aussi les radiodiffuseurs non allemands correspondants.
[00:45:22] Et puis vous vous asseyez derrière pour collecter et le cas le plus flagrant dit non alors qu'est-ce qu'on écrit maintenant ?
[00:45:27] Comment voyez-vous le fait que le pire pour un correspondant est d'avoir un point de vue solitaire sur cette nouvelle situation internationale ?
[00:45:36] qui n'est pas couverte ou soutenue par la masse de correspondance dans ce domaine ou de cette zone de reportage dites ce que vous y avez rapporté vous êtes le seul qui soit un argument de vente aussi unique de l'étoile évincée
[00:45:49] comment allez-vous surtout le correspondant à l'étranger.
Je ne suis pas un ami de la Russie, mais j'étais là et j'ai été très étonné de la façon dont j'ai vu ou entendu les 50 journalistes, et de la façon dont ils sont arrivés en Allemagne.
[00:46:08] Donc, si vous avez vraiment besoin de phares intègres, vous voyez qu'à Gradido, il y a peut-être une possibilité,
[00:46:20] qu'il pourrait y avoir encore plus de diversité et de pluralité dans la couverture médiatique.
[00:46:28] Oui, c'est juste que si tu as mis au monde un enfant, il y a ça automatiquement ou si tu le dis, alors il est favorisé parce que oui,
[00:46:36] personne n'est obligé de faire un rapport de la manière dont nous voulons que son employeur le fasse.
[00:46:44] Ensuite, il a toujours la possibilité de bien dire oui, donc je suis pourvu dans tous les cas soit par mon revenu de base,
[00:46:52] et slash ou par mon travail ou mon client ou mon employeur qui peuvent également être combinés dans tous les cas.
[00:47:01] Si je viens de présenter à peu près n'est pas plus de peur existentielle, il peut me forcer si personne de plus et il est je pense juste pour le yoga listes assez important.
[00:47:12] Vous ne pouvez pas forcer un journaliste à dire ou à écrire quelque chose contre sa conviction intérieure.
[00:47:21] Ce que vous pourriez faire parce que c'est ce que son employeur veut qu'il fasse aussi bien que Brückner était une dernière question.
[00:47:31] Qu'en pensez-vous ?
[00:47:33] À quoi ressemblera le paysage médiatique dans un an, en partant bien sûr du principe que la crise de Corona se poursuit,
[00:47:44] malheureusement les mesures continuent les restrictions les limitations sur nous tous
[00:47:50] et bien sûr pour les journalistes, que pensez-vous pouvoir regarder dans la boule de cristal ? oui oui.
[00:48:00] Il est donc vrai que nous avons vraiment analysé ces sujets de manière très intensive au sein du Club de la presse, puis à l'Académie allemande de télévision.
[00:48:10] La télévision publique est confrontée à un retard de réforme.
[00:48:15] Et on peut espérer que de plus en plus de femmes réalisatrices s'engageront dans cette voie et apporteront une nouvelle culture.
Mais les faits demeurent, nous avons une situation de financement du système de service public qui est incroyablement malmenée,
[00:48:28] il y a de plus en plus de voix respectées qui remettent même en question le mandat constitutionnel du système de radiodiffusion publique.
[00:48:36] Cela est né une fois, lorsque les licences de télévision étaient rares et coûteuses et que l'on voulait garder en main le tableau public sans laisser passer d'animaux.
[00:48:47] Donc ces développements sont là en même temps que les grandes entreprises industrielles font pression pour avoir leurs propres plates-formes ; des sommes folles sont mises dans de nouvelles plates-formes fantaisistes : Vienna Netflix comme Magenta comme Amazon.
[00:49:02] J'ai récemment été invité à la table des habitués d'Amazon Resi ; pourquoi m'invitez-vous ?
[00:49:08] Oui, nous recherchons des personnes qui sont connectées à la scène qui diffuse des contenus locaux, afin que ces nouveaux acteurs ne paient pas d'impôts ici dans notre pays, comme vous le savez,
[00:49:18], mais sont très fortement victimes de la traite, ils grignotent des produits locaux ou tout ce qui se trouve sur la table,
[00:49:25] le marché change beaucoup et déjà et maintenant j'arrive à une vision très intéressante née aussi à l'Université de cinéma Babelsberg et à l'Académie allemande de télévision la fondation télévision.
[00:49:38] Ne vous laissez jamais sous-exposer des sujets si loin de tous ceux qu'il ne faut pas loucher après le quota, il ne faut pas donner à Tatorte probablement de plus en plus.
[00:49:48] Les commissaires eux-mêmes devraient devenir l'auteur alors avec vous ce sang est épuisé ; il y a oui des scénarios de plus en plus difficiles qui réclament de l'attention.
[00:49:57] Donc la télévision des fondations, il y a la question oui qui sont vos fondations et bonne femme où l'argent vient de la prudence extrême là aussi.
[00:50:05] Sans une participation citoyenne très large et intelligente et qui est aussi une participation et a aussi une influence sur les voix ou les conseils consultatifs des programmes, ceux-ci.
[00:50:14] Ce mot est tellement flou parce que les conseils de programme, à part le déjeuner une fois par an, n'étaient généralement rien.
[00:50:21] Il faut être doux jusqu'au bout, oui.
[00:50:24] Fondation télévision les citoyens doivent prendre en main beaucoup plus de bien-être public et de prophylaxie.
[00:50:32] Et nous voilà de nouveau très fortement dans la pensée Gradido ou dans la pensée de la télévision citoyenne.
[00:50:40] Il n'y a pas que les éditeurs qui ont acheté des stations de radio ou acquis des licences.
Il y a aussi des groupes de citoyens financièrement pauvres mais très impliqués qui aiment apprivoiser les problèmes locaux qui sont sous-exposés à l'intégration.
[00:50:57] Il s'agit d'hospices pour enfants, donc des choses qui sont incroyablement importantes comment faire avec les personnes âgées méritantes café civique est de réparer les cafés d'échange se réunit.
[00:51:08] les centrales de cogénération de l'approvisionnement en énergie dans les communautés de la fraction de quartier partagent le taux de salaire qu'elles n'ont même pas eu l'occasion d'écouter à la télévision publique en 20 ans.
[00:51:18] Ce sont exactement les structures que les citoyens doivent maintenant prendre en main.
[00:51:23] D'une part parce qu'il n'y a pas d'alternative, d'autre part parce que nous voyons par nous-mêmes.
[00:51:29] Si vous avez de la chance, vous serez imprimé, car nous avons besoin d'une véritable participation citoyenne plus directe, y compris dans les médias.
[00:51:38] L'horloge de la communication ensemble dans une pièce unique nous sommes protégés dans un mur de la ville et communiquons : chacun sait ce que l'autre a dit ; chacun sait qui l'a dit.
[00:51:49] Tout le monde parle, il a la chance d'entendre ou de contredire le discours de ce oui les mass media notre public notre privé national,
[00:51:57] à des kilomètres de là, il n'y a rien avec le dialogue qui soit un haut-parleur que l'auditeur entend et qui soit silencieux ; le lecteur lit et est silencieux ; il voit et peut-être qu'il est heureux et se remet en marche.
[00:52:07] Mais une forme de communication dialogique comme il est dans le terme d'horloge urgent qui n'est plus donné.
[00:52:14] Et juste avec la diversification des sources à chaque vue, il y a oui déjà dans la foule, il y a oui déjà des formulaires de publication et des groupes de discussion.
[00:52:24] D'autant plus fort que moi, le citoyen, je m'immisce maintenant, il renvoie maintenant.
[00:52:30] Jusqu'à présent, cela prend 2 ans ou 5 ans mais cela se produit déjà maintenant, nous sommes au milieu de ce processus et la disparition du quota ProSieben est maintenant déjà satisfait si le quota est maintenant et ensuite à deux chiffres ; un avait déjà des objectifs complètement différents aussi à RTL.
[00:52:46] Vous verrez pourquoi vous devez faire des petits pains.
[00:52:49] Il faudra alors redéfinir la vieille question de savoir pourquoi ce ver n'a plus bon goût pour le poisson ; le ver ne devrait plus avoir bon goût pour le pêcheur mais pour le pêcheur,
[00:52:59] le poisson est une promo de Helmut Thoma, le fondateur de RTL, qui a connu un grand succès dans les premières années.
[00:53:07] Donc les vers ne nous goûtent plus en allemand, dit-on, mais voilà.
[00:53:13] A la fin de notre podcast mais merveilleusement relié à l'économie naturelle de la vie.
[00:53:23] Et l'homme est la nature.
[00:53:27] La nature n'a pas besoin de nous, mais nous avons besoin de la nature. Merci beaucoup au docteur Uwe Brückner.
[00:53:37] Oui, que serait notre pays sans la liberté de la presse et les journalistes qui agissent courageusement comme gardiens de la démocratie.
[00:53:47] En faisant votre travail, nous vous avons tous les deux remercié, c'était un honneur, merci aussi, vous avez été très heureux et vous, M. Märzheuser, je vous remercie aussi.
[00:53:57] Plus d'informations sur Gradido : l'économie naturelle de la vie sur Gradido. Net.
[00:54:05] A bientôt pour les prochaines salutations podcast de Michael et.
[00:54:12] Musique.